KEVIN PARENT
PIGEON D'ARGILE (1996)
Tacca TACD-4507 - distribution Sélect
durée: 39'21"

Commençons par dire que cette première offrande de Kevin Parent est bien loin d'être un mauvais disque. S'il suscite chez moi certaines réserves, ça n'a rien à voir avec la qualité de ses chansons, mais il n'en demeure pas moins que je suis profondément agacé par cette tendance qu'ont certains de nos artistes de nous proposer des collections au sein desquelles on trouve un certain nombre de chansons en anglais. Taxez-moi d'anglophobie si vous le voulez, mais lorsque j'achète un disque dans le rayon francophone du magasin, c'est un disque en français que je m'attends à trouver! Non pas que je méprise la chanson d'expression anglaise, loin s'en faut, mais je me demande bien à qui l'artiste destine son disque "biculturel": il me semble, en effet, qu'il fait preuve de beaucoup de naïveté s'il s'imagine que le public de langue anglaise va se ruer chez les disquaires pour se le procurer, tandis que d'autre part c'est avoir bien peu de respect pour les francophones que de s'imaginer qu'on va augmenter ses ventes en offrant de tels produits hybrides.

Et ce n'est pas tout! Que penser d'un auteur-compositeur qui ne trouve rien de plus intelligent à dire que «Fuck the school! Fuck the teacher! Fuck the world! Fuck the preacher!»? On va sans doute me faire valoir son droit à la liberté d'expression, mais quant à moi, le débat ne se situe pas sur ce plan-là: c'est tout simplement qu'il y a une grande différence entre graffiti et poésie, et que ce n'est rien de moins que de la fraude intellectuelle que de vouloir faire passer l'un pour l'autre, à moins que Parent lui-même ne sache pas les distinguer, ce qui serait pas mal plus inquiétant!

Enfin, et c'est bien la moindre de mes objections à ce Pigeon d'argile, l'emballage dans lequel il nous est offert est un de ces détestables machins en carton dont la détérioration est assurée au bout d'un très court laps de temps.

Bon! Maintenant que j'ai fini de déblatérer, il y aurait peut-être lieu de dire quelques mots du disque lui-même: malgré tout ce qui précède, je lui trouve de belles qualités d'écriture - que ce soit un peu inégal n'a rien de surprenant chez un jeune dont on peut espérer qu'il saura rajuster son tir au fil de sa carrière. Les sonorités rock avec des accents acoustiques sont bien captées dans un enregistrement clair et "propre", fort heureusement d'ailleurs étant donnée l'illisibilité des textes publiés sur la pochette! En un mot, il s'agit d'un début encourageant en dépit des ratés, et qui donne lieu de croire qu'il n'a pas dit son dernier mot. Et s'il parvient à rallier un certain jeune public à la chanson d'expression française, peut-être bien qu'il faudra se résigner à être indulgent à l'égard des "bavures" dont j'ai fait état plus haut.

Retour à la page d'accueil


LISTE DES CHANSONS:
  • La jasette
  • Boomerang
  • Mother of our child
  • Two minutes
  • Seigneur
  • Nomade sédentaire
  • Ado maso
  • Same kind
  • Father on the go
  • La critique